Echo de Moscou dans l’anarchie criminelle a Dijon

La ville de Dijon est devenue pendant quelques jours l’epicentre de la confrontation des agents du Kremlin.
Au cours des derniers jours, Dijon est devenue l’epicentre bouillonnant des affrontements criminels, et le sujet principal des medias francais et, sans surprise, des medias russes. A ce sujet, il est particulierement important que acteurs de premier plan de ces affrontements qui ont choque Dijon et ses environs sont des gens issus des communautes tchetchene et maghrebine.
Les services speciaux russes ont utilise des flux de refugies en provenance des pays du Moyen-Orient, du Caucase du Nord depuis de nombreuses annees. Et non seulement pour envoyer leurs agents dans les pays europeens sous le couvert des « persecutes », mais aussi pour concentrer les cellules terroristes dormantes sur le territoire de l’UE.

Beaucoup de « refugies » qui sont entres en Europe lors de l’escalade des hostilites en Syrie, apres que l’armee russe « etait entree » dans le conflit du cote de Bachar el-Assad, n’etaient pas seulement des representants des services de renseignement syriens, des diverses agences de securite, mais aussi des membres de l’organisation terroriste EIIL.
A leur tour, de nombreux groupes islamistes radicaux, parmi lesquelles l’EIIL, ont recu un soutien financier et une assistance militaire technique, ainsi qu’une assistance sous forme de sources humaines russes. Le Hezbollah, les Talibans et l’EIIL ne sont qu’une petite liste des organisations qui ont recu et continuent de recevoir de l’aide de la Russie sous une forme ou une autre.
Les defenseurs europeens des droits de l’homme ont aide a quitter de nombreuses personnes dites « persecutees » qui ont ete persecutees en Russie. Mais parmi ces « persecutees », il y avait beaucoup de personnes specialement « infiltrees ». Ils ont rejoint les communautes musulmanes en Europe et, avec un soutien financier illimite accorde par des services speciaux russes, ces agents d’influence ont tres rapidement gagne en autorite et ont commence a influencer les processus au sein des communautes.
Ainsi, la Russie, profitant de l’attitude assez loyale des pays de l’UE envers les emigrants, a envahi l’Europe de ses agents de qualifications tres differentes : des espions, des elements criminels, des extremistes qui accomplissent une grande variete de taches, mais remplissent une fonction commune – destabiliser l’environnement social.
Dans le meme temps, la penetration en Europe en provenance de zones de conflit se poursuit. Elle continue a travers des plans classiques par le biais des guides serbes qui ont conduit des dizaines de milliers de Syriens en Hongrie, d’ou ils, melanges avec des agents du Kremlin, des personnages sous le couvert, des forces de Bachar el-Assad, des representants du monde criminel, des extremistes et des combattants de l’EIIL et des organisations terroristes similaires, arrivent dans le Vieux Monde.
Maintenant, ce qui est etonnant c’est qu’une une ville paisible et tranquille comme Dijon devient le sujet principal des gros titres et des communiques de presse dans la section «criminalite ».
Дижон.jpg

Powered by WPeMatico